LE VIN A DÉSORMAIS SA CITÉ « Peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse » clamait Alfred de Musset… Inaugurée par François Hollande le 31 mai dernier et ouverte au public depuis le 1er juin, la Cité du vin de Bordeaux a pour vocation de prôner une ouverture au monde et aux saveurs des plus classiques aux plus exotiques, et cela pour le plus grand bonheur de nos papilles. Alors intriguée par l’architecture pour le moins atypique de cette cité et par l’enthousiasme qui fut provoqué lors de son ouverture, Cinéma Scène Production, a décidé, de s’intéresser de très près à ce lieu de vie et de loisir lors d’une visite oenotouristique au cours du 21 juin. Quels trésors renferme la Cité du vin de Bordeaux ? Notre instinct d’enquêteurs affûtés vous livrera dans cette articles le détail de notre visite ainsi que nos impressions.

Une première approche

 

             Pourvue de huit étages, la Cité du vin comprend un rez-de-chaussée lui-même composé d’une cave dans laquelle les visiteurs peuvent acheter des vins de tous les pays du monde, au septième étage un restaurant gastronomique offre une vue panoramique sur tout Bordeaux et ses alentours, au dernier étage un espace de dégustation compris dans la visite du site.

 

             En ce qui nous concerne, nous avons opté pour le parcours permanent au prix de 20 euros, dans lequel est inclus la visite de l’exposition ainsi que la dégustation dans le Belvédère qui se situe à 35 mètres de hauteur.

 

 

L’éveil des 5 sens

 

             Nous nous dirigeons alors vers le deuxième étage où débute notre parcours permanent. Les hôtesses nous présentent à notre compagnon de voyage, une sorte de smartphone capable de scanner des icônes soigneusement fixées aux murs afin de nous donner des informations sonores et visuelles.

 

             On le comprend très vite alors, le  parcours permanent va mobiliser tous nos sens. On nous explique alors que la visite dure en moyenne deux heures mais qu’aux vues des 120 productions audiovisuelles, le site possède à lui seul, plus de dix heures de contenus. C’est pourquoi il est vivement conseillé de voyager entre les ateliers, en fonction de nos goûts et préférences.

 

             Après avoir ajusté nos casques reliés à notre compagnon de voyage (pas facile lorsqu’on a des lunettes !), nous voilà prêts pour démarrer la visite.

 

 

Une richesse des sensations

 

             Face à nous tout d’abord, trois écrans dont les images se reflètent sur des bancs en bois, en accord avec la voûte en bois du tore qui n’est pas sans nous rappeler la charpente d’un bateau. Sur ces écrans, apparaît un défilé des vins de France, du Portugal, d’Italie, des Îles Canaries, de la Grèce, etc.

 

            Ensuite, la « Sala de cubas » attire notre regard par sa forme métallique et onduleuse et nous invite à découvrir ce qui se cache dans chacune de ses niches.

 

            On y apprend alors grâce à un écran, cette fois-ci interactif, les différentes étapes de la fabrication du vin (le foulage, la quête du bon équilibre, etc).

 

 

 

 Non nous laissons finalement guider par le visionnage du film d’animation « Bienvenue à bord », puis par des rencontres virtuelles et questions à des professionnels du secteur viticole (le vin et la santé, avec quoi accompagner un vin, etc), une table des terroirs (table interactive qui présente des vignerons du monde entier et leur passion pour leur terroir) et enfin, un espace polysensoriel où il nous est demandé de reconnaitre des odeurs pouvant être ajoutées aux vins (rose, fruits rouges, chocolat, etc). Au fil des ateliers culturels, nous prenons peu à peu conscience de l’importance des liens étroits qui peuvent exister entre les hommes et la vigne, et plus largement entre l’Homme et la nature. Un bilan qui laisse un goût prometteur Après avoir dégusté un vin blanc Sauternais pour ma part et un vin rouge chinois pour Jean-Gabriel Tordjman, Directeur et Chef de Projet chez CSP, nous ne tardons pas à échanger brièvement nos impressions respectives quant à la visite. La rondeur de la forme extérieure de la cité nous a avant toute chose, laissés admiratifs et a suscité notre curiosité. Il y a un sentiment de mouvement, de dynamisme qui se ressent dans le volume et dans les matériaux de l’architecture mais aussi de transparence, grâce à l’effet réflexif de ses contours. De plus, la cité du vin nous a permis d’avoir une vue inédite sur tout Bordeaux et sur toutes les faces de la Garonne. Cette expérience sensorielle innovante nous a permis de faire le plein de connaissances concernant le vin. N’étant pas de grands adeptes de ce breuvage, il fait pourtant partie intégrante de la culture de notre région et il s’agissait pour nous d’un devoir (qui se transforma aussitôt en plaisir), de nous informer au sujet de ce qui rend, en partie, notre ville et notre pays si attractifs : le vin. Malgré quelques imperfections, au niveau du tactile et du scan par exemple, ou d’un compagnon de visite un peu décevant (tout compte fait, juste tactile comme un mobile, difficulté à trouver les points à scanner), selon nous, la cité du vin, fraîchement ouverte au public, a su s’imposer comme le « pied à terre » de la culture oenologique bordelaise, avec en prime une ouverture sur le monde qui ne peut être que favorable pour le tourisme. A travers les âges et les civilisations, nous avons donc fait un voyage ludique et imaginatif, animé par divers ateliers colorés et ingénieux, merveilleusement clôturé par une dégustation au sommet de la cité, nous laissant encore rêveurs… De toute façon, nous en sommes convaincus, tout comme le vin, cette cité va se bonifier avec les années… Margaux Vidal, Stagiaire en Communication chez Cinéma Scène Production

PRIX DE LA CAMPAGNE CITOYENNE 2016

06 JUILLET 2016

 

 

Le Prix de la Campagne Citoyenne, organisé par l’AACC et des partenaires de renom, est un événement qui s’engage à promouvoir l’action positive de la communication en ce qui concerne le développement de comportements citoyens ou de promotion de grandes causes. Cinéma Scène Production est, entre autres, chargée de son organisation.

 

 Les nommés sont regroupés en 6 catégories :

Catégorie 1 : Associations caritatives et ONG Droits de l'homme.

Catégorie 2 : Associations  caritatives  et  ONG  Santé  Publique.

Catégorie 3 : Associations  caritatives  et  ONG  Progrès  Social/Solidarité.

Catégorie 4 : Organismes  Gouvernementaux  et  Assimilés.

Catégorie 5 : Collectivités  Locales  et  Territoriales.

Catégorie 6 : Entreprises  du  Secteur  Public  ou  Privé.

 

 

 

 

TOURNAGE AU HARAS DE MALLERET

AOUT 2016

 

 

Cinéma Scène Production va réaliser deux court-métrages de prestige pour un client dont la notoriété est déjà acquise puisqu’il s’agit du Haras de Malleret, situé à deux pas de Bordeaux et donc de notre société, très réputé pour sa balnéothérapie équine, à fortiori la meilleure de France.

 Le premier film mettra en scène un cheval à l’allure élégante, Danciano, qui a été récemment acquis par le haras afin de promouvoir son image de marque. Le second sera uniquement consacré à l’activité du haras ainsi qu’à ses résidents, les chevaux.

 

Gérald Martinez, ancien torero à cheval et aujourd’hui Directeur Général du haras nous a choisis pour réaliser ce film dans cet espace à l’architecture classique, dont l’harmonie participe au bien-être des chevaux. Lors de ces deux tournages, Cinéma Scène Production va employer un effet visuel sophistiqué et rare qui est celui du « bullet time », obtenu grâce à une batterie d’appareils photos. Par la médiatisation et la diffusion de l’information quant à l’usage de cet effet, principalement connu depuis le film Matrix, nous espérons récolter des retombées médiatiques conséquentes et une meilleure visibilité sur les réseaux sociaux. A vous, une nouvelles fois, de faire partager l’information autour de vous.

 

CASTING

 

 

Cinéma Scène Production a pour ambition de mettre en avant une visibilité étendue d'acteurs et de comédiens en Aquitaine afin que tous les producteurs du secteur puissent sélectionner leurs propres acteurs dans un panel déjà pré-sélectionné par les internautes. Nous avons mis en place une page Facebook (Cinéma Scène Production Casting) qui va répertorier les vidéos des performances des acteurs qui se présenteront à notre casting.

 

 Nous laisserons libre choix aux internautes de « liker » et de donner leur avis sur leur(s) candidat(s) préféré(s). Ce casting a pour objectif de mettre en ligne une sorte de « book » d’acteurs  filmés, afin de réveiller leur talent souvent passé inaperçu. Nous avons aussi pour objectif d'utiliser ce nouvel outil pour le projet d'une série télévisuelle, pourquoi pas ? Nous avons besoin de vous, de votre imagination et de votre créativité : Quels acteurs/ comédiens ? Quelles idées directrices pour une éventuelle série ? Tout reste à définir. Afin d’en savoir plus, Cinéma Scène Production vous invite à rejoindre la page dédiée à ce casting.

 

 

 

Objectif : SEPTEMBRE 2016

PRIX EFFIE 2016

21 NOVEMBRE 2016

 

Les annonceurs et leurs agences investissent chaque année dans la communication de leur entreprise ainsi que de leurs propres produits dans le but de se construire une image auprès du public mais aussi de générer des flux commerciaux.

 

Le prix Effie France, créé en 1994 par l'AACC, CB News et l'UDA, est le seul prix qui récompense les annonceurs et leur agence selon leur niveau d’efficacité qui se mesure à travers leur campagne. Cet événement fait l’objet de nombreux articles dans de grands médias, année après année ce qui constitue également un véritable tremplin médiatique pour les nommés.

 Le jury est constitué d’agences et d’annonceurs professionnels et décerne des prix aux meilleures campagnes publicitaires de l’année. Cinéma Scène Production y diffuse, entre autres, les films, met en oeuvre des projections scéniques mais réalise également des interviews.

 

 

Grand Prix EFFIE 2015 - LACOSTE